Surveillance des travaux

Une des étapes les plus importantes dans un projet d’infrastructures et sans contredit, la partie réalisation des travaux. Dans le contexte actuel, où le plus bas soumissionnaire conforme est retenu pour effectuer les projets soumis aux appels d’offres, nous croyons qu’il soit capital que tous projets d’infrastructures bénéficient d’une surveillance en chantier (technicien ) et en bureau (ingénieur) à temps complet (ce qu’on appel ‘’en résidence’’). En effet, nous avons constater, depuis plusieurs années, que les projets qui ne bénéficiaient pas d’un accompagnement constant, occasionnaient une pression supplémentaire sur les gestionnaires municipaux et ce, tant au niveau du suivi terrain qu’administratif.

Un projet d’infrastructures est comme un concert de musique classique. On retrouve le public (les contribuables) avec les invités d’honneur en première rangée ( le conseil municipal et les gestionnaire municipaux). Vient ensuite l’orchestre (l’entrepreneur et ses employés) et finalement le chef d’orchestre (l’ingénieur). Lorsque le chef d’orchestre est absent, les risques que la symphonie ne soit pas réussi et ne respecte pas la partition (plans et devis) sont grands. De plus, les gestionnaires municipaux devront venir jouer de la baguette et lever et baisser le rideau, expliquer les notes , etc.. afin de s’assurer que la musique ne s’arrête pas. Voilà peut être une analogie fort simpliste du déroulement d’un projet d’infrastructure, mais retenez bien que même pour de petits projets, la surveillance partielle des travaux peut facilement faire fausser les plus belles compositions.

Les commentaires sont fermés.