Marchés : Développeur immobilier, Gouvernement et institution, Grandes industries, Industries et PME, Villes et municipalités

Mesures de débit en réseau d’égout

Les mesures de débit en continu en réseau d’égout permettent de connaître le degré de sollicitation d’un réseau et d’en évaluer sa capacité résiduelle. Combinée à la mise en place de pluviomètres, cette technique permet de déterminer l’impact des précipitations sur les débits et niveaux d’eau s’écoulant au réseau d’égout. Ces mesures fournissent notamment des données essentielles à la validation de modèles théoriques de modélisation dans le cadre de plans directeurs de réseaux d’égout pluviaux et sanitaires. Ces données permettent également de déterminer la vulnérabilité des réseaux sanitaires à l’infiltration et au captage direct ou indirect d’eau parasitaire, en plus d’en déduire les débits d’origine domestique. Nous pensons d’ailleurs que les mesures de débit devraient être considérées comme point de départ pour tout projet de recherche d’eau parasitaire. Cette approche permet de déterminer les débits d’infiltration et de captage de divers tronçons, de prioriser les interventions et d’orienter les techniques d’auscultation éventuelle qui permettront de localiser les sources problématiques de captage et infiltration d’eau parasitaire. La connaissance des débits permet donc aux gestionnaires de réseau d’obtenir des informations essentielles permettant d’expliquer des problématiques de refoulements ou de débordements d’eaux usées, ou de planifier les développements futurs (nouveaux développements domiciliaires, ajout d’usagers industriels, etc.).

Les systèmes de mesures habituellement utilisés sont des débitmètres aire-vitesse à effet Doppler, qui permettent la mesure en continu de la hauteur d’eau et de la vitesse, et de calculer le débit en fonction du diamètre de la conduite. Pour les mesures en réseau sanitaire où les débits sont faibles, l’ajout d’éléments primaires de type déversoirs à parois minces ou de canaux jaugeurs, en parallèle à l’utilisation de débitmètres aire-vitesse, permet habituellement d’obtenir plus de fiabilité de mesure, tant pour les périodes de faibles débits de temps sec que pour les périodes de plus forts débits de temps de pluie. Pour les mesures dans des grandes conduites (ex. 1200 mm et plus), l’utilisation de débitmètres à profilage de vitesses (Doppler pulsé) permet d’assurer de meilleures mesures couvrant la totalité de la conduite. Il est aussi possible d’utiliser des systèmes de mesure de type radar-vitesse sans contact, qui sont particulièrement justifiés pour les conduites fortement ensablées.

Dans le cadre de la recherche d’eaux parasitaires d’infiltration, il peut aussi être intéressant de mesurer les débits de façon ponctuelle, à divers emplacements successifs d’un réseau. Ces mesures de débits ponctuelles, appelées « remontées par tronçons », sont généralement réalisées de nuit, entre 0h et 6h où il y a peu d’utilisateurs sur le réseau, en période de nappe haute par temps sec. En répétant les mesures d’un regard à l’autre, il est possible de calculer l’apport supplémentaire correspondant à l’infiltration d’eau parasitaire le long du tronçon de conduites. La technique des remontées par tronçons est habituellement à considérer lorsqu’on observe un débit élevé au réseau en période de nappe haute printanière, ou lorsque peu d’écart est observé entre les débits de jour et de nuit. Une évaluation préliminaire des débits peut notamment être faite à partir de l’analyse des temps de fonctionnement des pompes aux stations de pompage ou par une campagne de mesures de débit en continu en réseau. Pour effectuer ces mesures ponctuelles, la technique la plus couramment utilisée est celle impliquant l’utilisation de déversoirs portatifs. Par cette technique, le débit peut être directement lu sur l’échelle graduée du déversoir, après une attente suffisamment longue suivant son insertion dans la conduite pour assurer la stabilisation du débit. Alternativement, des mesures volumétriques seront réalisées pour les conduites en chute comportant un débit de moins de 1,67 l/s (limite de l’utilisation d’une chaudière de 20 litres). Lorsque les techniciens de déversoirs portatifs ou volumétriques ne sont pas applicables (ensablement, conduites déformées, etc.), un débitmètre H/V portatif sera utilisé, mais généralement en dernier recours en raison de son incertitude plus élevée.

Contactez-nous

Contactez nos experts pour une soumission

Demandez une soumission

Faites confiance à nos experts

Solution dans les domaines de l’environnement et de l’ingénierie

Demandez une soumission

Téléphone: 1-800-563-2005

Courriel: [email protected]

Montréal
25 avenue Mozart Est suite 201
Montréal H2S 1B1
Québec
4495, Boulevard Wilfrid Hamel, Québec, local 240
Québec G1P 2J7
Laval
1994 Rue Michelin
Laval H7L 5C2
Sherbrooke
1125 Rue de Cherbourg
Sherbrooke J1K 0A8
Drummondville
330 Rue Cormier
Drummondville J2C 7L9
Granby
150 Rue Saint-Jacques
Granby J2G 8V6

Contactez nos experts

Mesures de débit en réseau d’égout

Remplissez ce formulaire pour que nos experts vous contactent et vous proposent une assistance adaptée à votre situation.

Demande de soumission
Services désirés
Sols, réhabilitation et valorisation
Milieux naturels et cours d’eau
Eau urbaine
Calibration et étalonnage d’équipements de mesure
Infrastructures routières et souterraines
Autorisations et permis

Identification du débitmètre

Règlement applicable
Est-il possible de faire varier le débit manuellement ?
Est-ce que le système de mesure est situé dans un espace clos ?
Est-il possible de nous fournir une personne qui aiderait notre technicien pendant les travaux dans l’espace clos ?

Maximum file size: 2.1MB

Infolettre
Consentement
Ce formulaire est destiné à collecter les informations nécessaires pour que nous puissions vous fournir un service de qualité, en vous donnant les informations que vous nous demanderez. Pour en savoir plus, consultez notre page de politique de confidentialité et protection des renseignements personnels.